Archives Catégorie,,en,Conditions Banques,,de,Preisklausel,,sl,SMS coûte-TAN,,de,Division civile de la Cour fédérale a,,de,que la clause de pré-formulée,,de,quel que soit le modèle de compte,,de,est inefficace en ce qui concerne les contrats sur les services de paiement entre un établissement de crédit et les consommateurs,,de,réalités,,de,le demandeur,,de,une association de consommateurs,,de,tourne avec l'injonction en vertu du §,,de,UKlaG contre celui utilisé par le défendeur Sparkassenpreis clause smsTAN,,de,Le demandeur allègue,,de,le défendeur utilisé dans leur prix planifier une clause qui se lit comme suit,,de,il croit,,de,cette clause est contraire §,,de,et prend les points de défendeur dans la revendication,,de,de ne pas leur utilisation à des clients privés,,de,Le défendeur ne nie pas,,de,d'utiliser une clause de prix pour smsTAN,,de,mais dénie,,de: omission trompeuse

la publicité télévisée peut satisfaire par référence aux obligations d'information sur le site web

1. Art. 7 Abs. 1 et 3 Directive 2005/29 / CE du Parlement européen et du Conseil de 11. Plus 2005 sur les pratiques commerciales déloyales des entreprises vers les consommateurs dans le marché intérieur et modifiant la directive 84/450 / CEE, Directives 97/7 / CE, 98/27/CE et 2002/65 / CE du Parlement européen et du Conseil et le règlement (EG) No.. 2006/2004 des Europäischen Parlaments und des Rates (Directive sur les pratiques commerciales déloyales) doit être interprété en, afin d'évaluer, si une pratique commerciale doit être considérée comme une omission trompeuse, le contexte, in dem diese Geschäftspraxis steht – u. une. les limites du support de communication utilisé pour cette pratique, la raison ce moyen de communication spatiale ou limitations temporelles et les mesures, le commerçant a pris, um den Verbrauchern die Information anderweitig zur Verfügung zu stellen –, est également à prendre en considération, si une telle exigence ne peut pas être expressément déduit du libellé de la législation concernée.

2. Art. 6 Abs. 1 directive 2005/29 doit être interprété en, qu'une pratique, qui consiste à, diviser le prix en plusieurs composantes et mettre en évidence l'un d'entre eux, est classé comme trompeuse, si elle est capable de, de transmettre au consommateur moyen de la fausse impression, qui lui est offert un prix favorable, et de l'attirer, prendre une décision commerciale, il ne serait pas prise autrement, qui est la juridiction de renvoi d'envisager de prendre en compte toutes les circonstances pertinentes de l'affaire au principal. Les contraintes de temps, où certains médias de communication tels que des publicités télévisées peuvent être soumis à, dürfen bei der Beurteilung des irreführenden Charakters am Maßstab von Art. 6 Abs. 1 dieser Richtlinie allerdings nicht berücksichtigt werden.

3. Art. 7 directive 2005/29 doit être interprété en, que dans les cas, où un commerçant a choisi, le prix d'un abonnement à assembler de manière, que le consommateur doit payer à la fois une redevance mensuelle ainsi qu'une redevance semestrielle, cette pratique doit être considérée comme une omission trompeuse, si la redevance mensuelle dans l'annonce est mise en évidence, mais tout à fait privé de la redevance semestrielle ou montré que sur une manière moins visible,, dans la mesure où une telle omission est à l'origine du consommateur à prendre une décision commerciale ou est susceptible de causer, il ne serait pas prise autrement, ce que la juridiction nationale, en tenant compte des limites propres au moyen de communication utilisé, la nature et les caractéristiques du produit et les autres mesures, l'opérateur a effectivement pris, afin de fournir aux consommateurs les informations essentielles sur le produit est disponible, doit être vérifié.

4. Art. 7 Abs. 4 directive 2005/29 doit être interprété en, qu'il contient une liste exhaustive des informations essentielles, qui doit être mentionné dans une invitation à acheter. l'évaluation, si le commerçant en particulier a besoin de l'information, en tenant compte de la nature et les caractéristiques du produit, mais aussi du milieu de communication utilisé pour l'invitation à l'achat et les informations complémentaires fournies, le cas échéant, par le commerçant dispose de suffisamment, à la juridiction nationale. Der Umstand, dass ein Gewerbetreibender in einer Aufforderung zum Kauf alle in Art. 7 Abs. 4 dieser Richtlinie aufgezählten Informationen bereitstellt, ne fait pas obstacle, que cette pratique commerciale est trompeuse dans le sens de l'art,,de,ou genre,,de,de la directive,,de,"Renvoi préjudiciel - Pratiques commerciales déloyales - Directive 2005/29 / CE - Art,,de,Ayant pour objet une demande de décision préjudicielle au titre de l'article,,de,Responsabilité pour les écritures de tiers,,de,Abus d'un compte Facebook,,de,Affectation,,en,qu'une entreprise se souviendra des produits de ses canaux de distribution pour se conformer à une ordonnance de cesser et de s'abstenir.,,de,marques du fabricant,,de,caractéristiques du produit,,de,Les caractéristiques et la conception d'un produit ne conviennent généralement pas,,de,tirer des conclusions sur l'origine de son entreprise,,de,si le trafic en question est l'utilisateur final et que des produits identiques sont proposés sous différentes marques,,de,ZPO §,,hmn. 6 Abs. 1 oder Art. 7 Abs. 2 der Richtlinie eingestuft werden kann.

ARRÊT DE LA COUR (Cinquième chambre) 26. Octobre 2016

„Vorlage zur Vorabentscheidung – Unlautere Geschäftspraktiken –Richtlinie 2005/29/EG – Art. 6 et 7 - Publicité pour un abonnement de télévision par satellite - Prix de souscription, en plus de la redevance mensuelle une contribution semi-annuelle de la carte nécessaire pour décoder le programme comprend - frais mensuels, qui est non spécifié ou moins important que la taxe semi-annuelle - Tromper l'action - omission trompeuse - la mise en œuvre de la disposition d'une directive que dans les matériaux d'une loi nationale d'application et non dans le texte législatif lui-même "

Dans l'affaire C-611/14

betreffend ein Vorabentscheidungsersuchen nach Art. 267 AEUV, eingereicht Cour de Glostrup vom (Gericht Glostrup, Danemark) par décision du 1. Décembre 2014, renvoyée à la Cour 23. Décembre 2014, dans la procédure pénale contre

Canal Digital Denmark A / S

adopter Continue reading la publicité télévisée peut satisfaire par référence aux obligations d'information sur le site web

Plus d'affaires sujets de droit: